J’ai testé une esthéticienne pas comme les autres…

J’ai testé l’esthéticienne installée dans la nouvelle cabine esthétique de la Maison de Coiffure Christophe Nicolas Biot à Paris 6. Ce fut une expérience hors du commun, comme tout ce qui se passe dans ce lieu parisien qui pratique la beauté sous toutes ses formes. Je vous raconte mon expérience hors du commun chez une esthéticienne hors du commun. Avec Brigitte Dubray une séance chez l’esthéticienne prend une autre dimension. Exit les gestes maintes fois répétés et les protocoles strictes de soins.

La méthode Brigitte Dubray dit l’Alchimiste

Vous aimez les massages ? Les conseils ? Les soins personnalisés ? Brigitte est la femme qu’il vous faut.

Installée depuis peu au sein de la Maison de Coiffure Christophe Nicolas Biot Paris 6, l’alchimiste Brigitte Dubray a posé ses potions magiques, végétales et naturelles dans un écrin loin du tumulte du salon. Dans la cabine de Brigitte vous ne trouverez que des produits exceptionnels et uniques qu’elle utilise avec attention et qu’elle concocte avec son chimiste. C’est pour cela qu’elle les connait si bien et peut en parler avec assurance. Elle sait ce qu’ils contiennent, ce qu’ils apportent à la peau et les résultats que l’on peut en attendre. Fortement dosées en produits actifs, efficaces et uniques, ses crèmes remportent tous les suffrages. Une fois essayées vous ne pourrez plus vous en passer.

Votre soin va découler d’une rencontre entre deux personnes et deviendra un coup de cœur. Brigitte prend le temps d’analyser votre peau comme personne. Elle fait connaissance avec votre épiderme et raconte son histoire. Et pas que l’histoire de votre épiderme. Elle parle d’astrologie aussi, de médecine chinoise, de médecine esthétique, d’ingrédients secrets et naturels, de sentiments contenus qui brouillent le teint et contraignent le corps, de médicaments perturbants ou bloquants l’énergie, de dérèglements qui déstabilisent l’être intérieur… Pour elle, ce que l’on voit à l’extérieur est le résultat de ce qu’il se passe à l’intérieur. Brigitte décrypte chaque visage, chaque signe du corps qu’elle voit et appréhende la beauté dans sa globalité. Tous les défauts que l’on peut voir sur notre peau ont une origine. Elle préfère s’y attaquer plutôt que de ne soigner qu’en surface. Parfois cela prendra du temps, parfois l’amélioration se verra tout de suite… mais en tout cas cela demandera une nouvelle hygiène de vie et de l’entretien.

esthéticienne

Des résultats visibles à long terme

Elle masse le corps, va à sa rencontre et insiste là où ça coince. Elle mélange des huiles essentielles et ajoute des crèmes pour proposer à votre peau le meilleur et le plus adapté des soins.

Accompagnés d’une bonne routine et d’une bonne hygiène quotidienne, les résultats obtenus sont visibles à court terme et surtout sur le long terme. Une peau à boutons retrouve de la sérénité, un teint brouillé devient éclatant, la peau fripée se lisse… Brigitte est une magicienne de l’esthétique et l’on se passe ses coordonnées entre bonnes copines. Elle apporte de l’intention dans ses gestes et ses soins et c’est ce qui les rend exceptionnels.

Une séance avec Brigitte se termine par une émission de vibrations douces émises par deux diapasons de 432hz. Ces vibrations trouvent leur chemin automatiquement, se répandent dans la partie du corps souhaité, et envoient une information à la cellule. Ce n’est pas pour rien que la vibration de 432hz s’appelle la vibration du bonheur ! Cette fréquence est connue pour transmettre une énergie bienfaisante et favoriser le bien-être.

Un rendez-vous dure une heure ou deux… Nous sommes hors du temps et plus rien n’a d’importance. Brigitte prend son temps. On écoute ses conseils et ce qu’elle a à dire sur l’état de notre peau. Elle fait une prescription personnalisée avec la gestuelle adéquate pour le meilleur des résultats. Un nouveau rendez-vous est pris dans un mois ou deux pour voir comment la peau a réagit et évolué.

La rencontre entre Christophe-Nicolas Biot et Brigitte Dubray

Tous les deux adeptes des soins naturels, végétaux et ultra-personnalisés, Christophe-Nicolas Biot et Brigitte Dubray étaient faits pour se rencontrer et travailler ensemble. Au sein de la Maison de Coiffure de Paris 6, Christophe-Nicolas a mis à la disposition de Brigitte une cabine élégante, calme et cosy. Un espace hors du temps où les femmes et les hommes trouvent un havre de paix.

Qui est Christophe-Nicolas Biot ?

Christophe-Nicolas Biot est un visionnaire de la coiffure. Toujours en avance d’une tendance et à l’écoute de ses clients.es, il devient le traducteur de leurs envies et de leurs besoins.

Dans son enfance Christophe-Nicolas Biot rêvait de devenir coiffeur. Il est aujourd’hui bien plus que cela. Coiffeur certes, mais aussi entrepreneur, directeur artistique, artiste créateur de spectacles, ambassadeur international pour Wella Professionals, créateur de concepts et de ses propres lignes de produits… Il multiplie les casquettes et les projets sans jamais perdre de vue son ambition : répondre aux besoins des femmes et des hommes aujourd’hui en salon. Hyperactif, doté d’une grande curiosité, Christophe-Nicolas Biot cherche sans cesse à proposer le meilleur à ses clients. Toujours un nouveau projet en tête, sa philosophie est d’avancer sans se retourner.

Christophe-Nicolas Biot n’a pas attendu l’effet de mode actuel concernant le bio et le végétal auquel tout le monde tend à coller aujourd’hui. Pour lui être bio et végétal est un état d’esprit, une philosophie et un choix de vie.

Qui est Brigitte Dubray ?

Brigitte a travaillé pendant plusieurs années avec Joëlle Ciocco. Les soins naturels anti-âges, beauté des peaux jeunes et moins jeunes, que ce soit pour les hommes ou les femmes n’ont plus de secrets pour elle. Brigitte place la gestuelle quotidienne au cœur de la réussite de ses prescriptions. Toutes ses solutions beauté se font en fonction d’un profil personnalisé et de l’hygiène de vie de chacun. Brigitte s’inspire de différents univers et adapte dans sa cabine des solutions médicales, ancestrales et naturelles. Elle privilégie les produits vivants, extraits de plantes fraîches, sans parfum, sans conservateur aux formules uniques.

Pour prendre rendez-vous avec Brigitte Dubray : 06 12 13 80 38


tabac

L’effet du tabac sur la peau

Aujourd’hui nous savons tous que le tabac est nocif. Parmi tous les méfaits provoqués par le tabagisme, le plus visible est la dégradation de la peau. En effet, il suffit d’une cigarette pour entraîner un resserrement des vaisseaux sanguins pendant une heure et demie. Les lésions cutanées qui en résultent peuvent être aggravées par des facteurs externes, avec à la clé un vieillissement prématuré contre lequel il est difficile de lutter.

teint gris des fumeurs

Le teint gris et terne des fumeurs est lié à deux facteurs :

  • l’effet vasoconstricteur du tabac qui, en resserrant les vaisseaux, diminue l’afflux de sang dans les tissus et donc l’apport en oxygène, essentiel au bon fonctionnement de la peau.
  • les particules de fumée se collent à la peau et bouchent les pores.

Cernes et tabac

Le tabac a un effet vasoconstricteur. Il provoque la stagnation de pigments du sang au niveau du pourtour de l’œil en raison d’une mauvaise circulation. Il contracte également les vaisseaux lymphatiques, dont le rôle est de nettoyer les déchets de l’organisme. La lymphe circulera donc moins bien et ne pourra pas évacuer les pigments.

Acné et tabac

Le lien entre la consommation de cigarettes et l’acné fait toujours débat. Si certaines études semblent confirmer le lien entre le tabagisme actif et la présence d’acné, d’autres semblent infirmer cette hypothèse. Néanmoins, puisque la fumée bouche les pores, elle favorise l’apparition de comédons qui peuvent s’enflammer et évoluer en boutons. De plus, le tabac étant nuisible à la cicatrisation et favorise les marques d’acné.

En 2009, une étude publiée dans la revue Dermato Endocrinology a montré que 80% des participants souffrant d’acné sévère à l’âge adulte étaient également fumeurs. Selon les chercheurs, cette forte prévalence serait causée par le rôle direct de la nicotine sur les cellules de la peau.

Cicatrisation et tabac

Le tabagisme est nuisible à la cicatrisation. On constate, chez les fumeurs, des complications postopératoires, des infections, des plaies et des cicatrices hypertrophiques (rouges et boursouflées) plus nombreuses que chez les non-fumeurs. De plus le taux de lâchage des sutures est de 12% chez les fumeurs et inexistant chez les non-fumeurs, Le taux d’infection des plaies est de 12% contre 2%.

Quatre causes sont à l’origine de ces problèmes :

  • le monoxyde de carbone empêche une bonne oxygénation des tissus.
  • la nicotine a un l’effet vasoconstricteur. Cela va entraîner une diminution du flux sanguin et freine l’arrivée des éléments nutritifs nécessaires à la cicatrisation des tissus.
  • l’altération du système immunitaire nuit également au bon déroulement de la cicatrisation. En effet, les macrophages à l’action bactéricide sont moins nombreux chez les fumeurs. La plaie peut s’infecter plus facilement.
  • le collagène dont la production est diminuée à cause de l’action du tabac sur les fibroblastes. Du coup, il n’est pas présent en quantité suffisante pour assurer la cicatrisation dont il est l’élément principal.

Pour aller plus loin : Le tabac et les risques opératoires

KYSTES ÉPIDERMIQUES

Les fumeurs fabriquent plus de kystes épidermiques que la moyenne, notamment derrière les oreilles. Ce sont des glandes sébacées dont l’orifice externe se bouche et qui s’enkystent. Ce n’est pas encore une inflammation, mais une glande remplie de sébum qui ne peut pas s’écouler. Elle peut par la suite s’enflammer. 

Vieillissement prématuré

Le vieillissement cutané commence lorsque les mécanismes de maintenance et de production des cellules fonctionnent moins bien qu’auparavant.

Il a deux origines différentes :

  • La première est d’ordre génétique. La division cellulaire permet la reproduction des cellules et maintient ainsi la jeunesse des tissus. Mais à chaque division cellulaire, les chromosomes qui contiennent l’ADN de l’individu (qui sont au nombre de quarante-six par cellule) raccourcissent. Lorsqu’ils sont devenus trop petits, la division cellulaire s’arrête. La cellule commence alors à se dégrader, et c’est le début du vieillissement.
  • L’autre facteur de vieillissement est d’ordre environnemental. Il s’agit de l’agression de la cellule par les radicaux libres. Ces derniers sont des molécules auxquelles il manque un électron et qui vont chercher à le récupérer en le prenant sur d’autres molécules, qui deviennent à leur tour des radicaux libres. Le métabolisme de l’organisme est alors perturbé et le fonctionnement des cellules altéré. C’est cette agression des cellules qui provoque le vieillissement. Les radicaux libres sont présents dans l’oxygène mais en petite quantité, ce qui permet à l’organisme de s’en défendre grâce à des systèmes naturels de protection. L’équilibre entre antioxydants et proxydants est alors maintenu. En revanche, dans certains cas, il y a une surproduction de radicaux libres et l’organisme n’est plus capable de lutter. C’est ce qui se produit chez les fumeurs, dont la peau va vieillir plus rapidement en raison d’un stress oxydatif très important. Par ailleurs, le tabac nuit à l’action des fibroblastes, qui produisent moins de collagène, avec pour conséquence une peau plus mince et plus ridée.

Lorsque l’on arrête de fumer, la peau garde les séquelles de la cigarette pendant plusieurs années. Elle ne commence à s’améliorer visiblement qu’après 6 mois d’arrêt. 


Rattraper les dégâts causés par le tabac

Ma sélection cosméto

TriAcnéal Expert dAvène, crème visage à la vitamine A et au rétinaldéhyde pour lutter contre les marques dues au tabac, tout en améliorant l’élasticité de la peau. Environ 13,90€, 30ml.

City Crème Anti-oxydante, ligne HormeCity de Hormeta, la réponse anti-teint terne qui protège la peau des agressions polluantes de l’environnement. 61€, 30ml

Pack duo détoxifiant de Noxidoxi pour les teints ternes et les pores bougés. Huile Nettoyante et Gommage – Masque Vivifiant pour hydrater intensément la peau, 39€.

Jeunesse-Absolue des laboratoires DLab propose une cure beauté en gélules, pour réhydrater et réparer la peau de l’intérieur. Trois formules complémentaires pour réparer les effets du temps et dévoiler une peau souple, lisse et rebondie. 86€ en cure de 1 mois et 146,20€ la cure de 2 mois.

Solution masque Peeling AHA 30% + BHA 2%, The Ordinary pour exfolier la surface de la peau, réveiller le tient et l’unifier. Solution hautement concentrée en acides de fruits et donc à utiliser avec prudence et en dehors des périodes d’exposition au soleil. Produit malheureusement rapidement en rupture de stocks et les prix s’envolent sur certains sites que je ne citerai pas…. À partir de 7€ environ, 30ml.

Sérum CE Ferulic avec 15% de vitamine C pure de SkinCeuticals, permet de lutter contre les signes visibles de l’âge.  cette forme ultra-puissante de vitamine C pure neutralise les effets néfastes des radicaux libres, protège la peau contre le stress oxydatif et possède une action anti-âge visible.

Chez le médecin ou le dermato, faire un peeling à l’acide glycolique pour créer une desquamation superficielle et affiner le grain de la peau. Il éclaire le teint et aide ainsi à lutter contre le teint gris caractéristique des fumeurs. 


Pour aller plus loin…


Tout savoir sur le soleil

Avec l’été qui arrive, l’envie d’exposer sa peau aux rayons du soleil est forte. Mais avant, apprenez à apprivoiser le soleil pour qu’il devienne votre ami et non votre ennemi.

Les rayons du soleil

Il existe différents rayons ultraviolets, certains plus dangereux que d’autres.

  • Les infrarouges sont les rayons qui procurent la chaleur et sont responsables de l’augmentation de la chaleur dans le corps.
  • Les UVC n’arrivent pas sur Terre et sont absorbés par la couche d’ozone. Ils sont cependant hautement dangereux et aujourd’hui, ce sont eux qui font craindre le pire du fait de la diminution de la couche d’ozone.
  • Les UVA représentent 95% des rayons UV qui arrivent sur Terre, pénètrent jusqu’au derme et accélèrent la formation des rides. Ils désorganisent l’activité cellulaire et conduisent à un état appelé élastose solaire.Il ne faut absolument pas négliger le fait que ces rayons sont présents tout au long de l’année, à toute heure de la journée et dans toutes les régions et qu’ils peuvent traverser les vitres et les plastiques et accentuent l’effet cancérigène des UVB.
  • Les UVB représentent 5% des rayons UV qui arrivent sur terre, stimulent le renouvellement cellulaire au niveau de l’épiderme et favorisent l’épaississement de la couche cornée. La peau devient plus sèche et rugueuse. Les érythèmes solaires apparaissent, la peau est de plus en plus sensible et réactive aux rayonnements. Elle prend alors l’aspect d’un cuir vieilli. Les UVB sont responsables des coups de soleil, peuvent déclencher des cancers de la peau et agressent le système immunitaire.

À savoir :

Les protections solaires évoluent très vite, car les découvertes scientifiques nous permettent de mieux nous protéger. Aujourd’hui, les nouveaux produits solaires doivent impérativement revendiquer des protections associées UVA/UVB.

Le soleil et le vieillissement de la peau

Il ne faut absolument pas négliger que le soleil tient une grande part dans le vieillissement cutané. En effet, à chaque exposition, les kératinocytes de l’épiderme et les fibroblastes du derme induisent la synthèse de Matrix Metalloprotéinases (MMP), des enzymes de la peau en charge de l’équilibre des fibres de soutien impliquées dans le processus de vieillissement cutané, car elles détruisent la matrice extracellulaire.

Les MMP sont générées par les UVA et les UVB qui détruisent donc le réseau de collagène et d’élastine, indispensable dans le maintient d’une peau saine et jeune.

De plus, les UVA et les UVB augmentent dramatiquement la production de radicaux libres, entraînant des modifications permanentes de la structure et du rôle des génomes : ils altèrent le fonctionnement intrinsèque de l’organisme, comme celui de l’ADN présent dans le noyau de nos cellules.

Cela peut conduire à l’apparition de lésions cutanées, voire même de cancers. Comment ? Les cellules sont pourvues d’un système de réparation de l’ADN qui intervient au fur et à mesure que se produisent les dégâts causés par les rayons UV.

Lorsque les lésions provoquées par le rayonnement solaire sont trop nombreuses, le « capital soleil » est épuisé et le système de réparation se trouve dans l’incapacité de régénérer toutes les cellules endommagées.

La dégradation du collagène et l’accumulation d’une élastine anormale sont donc des éléments clés du vieillissement actinique et un excès de soleil accélère la combinaison de tous ces facteurs.

C’est pourquoi il faut se protéger efficacement des rayons du soleil et de leurs effets néfastes.

Les bienfaits du soleil

Depuis 2006, la protection contre les UVA est née et s’est développée dans les cosmétiques. Cette protection permet d’éviter les grands dommages causés à la beauté. Nous pouvons donc profiter plus librement du soleil, car ses effets bénéfiques sur l’organisme sont importants :

  • Il rythme nos cycles biologiques et intervient dans notre équilibre psychique, avec une action sur le sommeil et l’humeur. En effet, le bronzage contribue à la production d’endorphine et nous donne ainsi une sensation de bien-être.
  • Il renforce notre système immunitaire et agit sur la synthèse de la vitamine D3, à l’action antirachitique, qui fixe le calcium dans le corps et est bénéfique pour les os.
  • L’utilisation des UV est parfois préconisée dans le traitement de certaines pathologies cutanées comme le psoriasis ou le vitiligo.

Cependant, pour bénéficier des bienfaits du soleil sans en subir les méfaits, il faut adapter son temps d’exposition en fonction de l’environnement, de l’heure solaire, et surtout s’enduire d’une protection solaire adaptée, sans oublier le port de lunettes et d’un chapeau.

Une protection adaptée

Pour une protection optimisée, une triple action solaire est devenue nécessaire :

  • une protection contre les UVA et les UVB
  • une régénération des cellules 
  • une réparation des fibres endommagées afin de restaurer la fonctionnalité des protéines.

C’est ce qu’il faut rechercher dans les produits solaires que vous utilisez.


On prépare sa peau au soleil

Après le confinement, short, maillot de bain et tongs se profilent à l’horizon. Le compte à rebours a commencé et avant de faire ami-ami avec le soleil, on prépare sa peau. On se ponce, on s’épile, on prend des gélules, on booste sa mélanine et le bronzage n’en sera que plus éclatant.

gommage et bronzage

Le gommage élimine les cellules mortes et les impuretés, qui ternissent le bronzage, il affine aussi le grain de peau. On l’applique généralement sur un corps humidifié cependant, les zones les plus rugueuses, genoux, talons et coudes, peuvent être gommées à sec ou à l’aide d’un gant spécifique. On masse du bout des doigts en mouvements circulaires en évitant la poitrine. Pendant le séjour, un gommage par semaine ravive l’éclat du bronzage.

Mon chouchou :

Gommage Sublime Cinq Mondes

Pâte exfoliante Bio toute douce au complexe phytoactif de noni et Monoï de Tahiti, grains de sucre et de coco.

La sélection de Louison :

Epilation et soleil

À la cire, l’épilation doit se faire 48 heures avant le départ pour que la peau ne fasse pas de réactions au soleil. Les semaines précédentes, on mise sur l’hydratation quotidienne pour assouplir la peau et faciliter le retrait du poil. Entre deux, utilisez de préférence des bandes de cire froide.

Au laser, la dernière séance se fait quinze jours avant. Le problème est davantage au retour. Il faut attendre que la peau ait totalement débronzé pour ne pas risquer de la brûler.

Activer le bronzage

Les produits qui préparent la peau au soleil permettent de bronzer plus vite, plus harmonieusement et limitent les dommages.

Mon chouchou :

Bronz Impulse Institut Esthederm

Favorise l’adaptation de la peau au soleil. Il s’utilise avant, pendant et après l’exposition. Sans filtre ni écran solaire, il ne protège pas des UV, mais prépare la peau au soleil, fait barrage au photovieillissement, aux coups de soleil et aux dommages cellulaires.

Les gélules qu’il vous faut

Les compléments alimentaires font monter plus vite la mélanine, donc le bronzage, ce qui incite à réduire le temps d’exposition au soleil. À recommander aux peaux claires et sensibles, qui risquent facilement le coup de soleil. Elles contiennent également des agents hydratants et anti-âge. On débute la cure trois semaines avant l’exposition au soleil.

Attention

  • Les compléments alimentaires ne protègent pas du coup de soleil et il faut impérativement appliquer une protection solaire lors des expositions.
  • Les compléments solaires ne doivent jamais être administrés aux fumeurs, car le bêta-carotène synthétique augmente le risque de cancer des poumons en transformant les dérivés toxiques de la cigarette en composés encore plus nocifs. En revanche, une alimentation riche en bêta-carotène diminue ce risque.

Mon chouchou :

Doriance Solaire Naturactive des Laboratoires Pierre Fabre

Prépare la peau au soleil, améliore la tolérance au soleil, renforce et prolonge le bronzage naturel grâce à une formule composée dans le respect des apports journaliers recommandés en matière de nutrition.

Il est permis de tricher

Chez soi : l’autobronzant est un produit magique, qui donne bonne mine immédiatement. On peut l’appliquer directement sur la peau ou le mélanger à sa crème quotidienne. Sur le visage, attention à ne pas colorer les sourcils et la racine des cheveux.

Mes chouchoux :

Visage et décolleté, hâle progressif, Lisse Minute Autobronzant Clarins

L’autobronzant magique qui lisse et illumine aussitôt le visage et le décolleté avant de révéler une bonne mine superbe de naturel. L’autobronzage modulable, facile et toujours réussi.
Soyeuse et légère, la mousse se fond à la peau pour une application express et ultra-simple. Aussitôt, rides et pores apparents s’estompent, le teint s’illumine puis révèle une bonne mine délicate. Au fil des applications, le hâle s’affirme, discret et d’une étonnante justesse de ton.

Auto-bronzant hydratant sublimateur Nuxe Sun

Crème autobronzante visage et corps , aux fleurs d’eau et de soleil, illumine et procure , sans soleil et dès 2H un hâle naturel et uniforme tout en hydratant la peau. Sa texture soyeuse s’étale facilement et pénètre rapidement, sans laisser de traces. La peau se pare d’un teint lumineux légèrement irisé comme en plein été.

Lait hâle progressif- Néroli bigarade Décléor

Ce lait pour le corps à l’Huile Essentielle de Magnolia hydrate et sublime la peau d’un hâle naturel et progressif. Sa texture légère est immédiatement absorbée sans laisser de film gras. Sans paraben. Sans huile minérale. Sans colorant.

En institut : s’offrir un soin autobronzant en institut est l’assurance d’un résultat parfait. Dans une cabine spécifique, l’autobronzant est vaporisé sur tout le corps et/ou le visage, cheveux protégés sous une charlotte.

Précautions :

  • ne pas s’épiler ou se raser avant la séance,
  • éviter une teinture des cils et des sourcils le jour même,
  • porter des vêtements amples et une lingerie foncée.

La solution naturelle de Louison

J’utilise le macérât de carottes sur le corps quinze jours avant de m’exposer au soleil pour préparer ma peau. C’est une huile protectrice et hydratante à appliquer pure ou en mélange avec de l’huile de noyaux d’abricots et de l’huile essentielle d’orange douce. Le macérât de carottes a, de plus,l’avantage d’avoir un léger effet autobronzant naturel et de soigner la peau en l’hydratant.

recette pour fabriquer son propre macérat de carotte

  • Coupez en fines rondelles deux grosses carottes bio préalablement épluchées.
  • Laissez-les sécher à l’air libre un jour entier.
  • Recouvrez-les d’huile de tournesol, de sésame ou même d’olive (cette dernière est toutefois moins fine)
  • Laissez reposer trois semaines en remuant de temps en temps.
  • Ajoutez deux nouvelles carottes à la macération et attendez encore trois semaines.
  • Filtrez : votre huile est prête.

Conserver la préparation à l’abri de la chaleur et de la lumière pour en profiter plusieurs mois.