Tout savoir sur le soleil

Avec l’été qui arrive, l’envie d’exposer sa peau aux rayons du soleil est forte. Mais avant, apprenez à apprivoiser le soleil pour qu’il devienne votre ami et non votre ennemi.

Les rayons du soleil

Il existe différents rayons ultraviolets, certains plus dangereux que d’autres.

  • Les infrarouges sont les rayons qui procurent la chaleur et sont responsables de l’augmentation de la chaleur dans le corps.
  • Les UVC n’arrivent pas sur Terre et sont absorbés par la couche d’ozone. Ils sont cependant hautement dangereux et aujourd’hui, ce sont eux qui font craindre le pire du fait de la diminution de la couche d’ozone.
  • Les UVA représentent 95% des rayons UV qui arrivent sur Terre, pénètrent jusqu’au derme et accélèrent la formation des rides. Ils désorganisent l’activité cellulaire et conduisent à un état appelé élastose solaire.Il ne faut absolument pas négliger le fait que ces rayons sont présents tout au long de l’année, à toute heure de la journée et dans toutes les régions et qu’ils peuvent traverser les vitres et les plastiques et accentuent l’effet cancérigène des UVB.
  • Les UVB représentent 5% des rayons UV qui arrivent sur terre, stimulent le renouvellement cellulaire au niveau de l’épiderme et favorisent l’épaississement de la couche cornée. La peau devient plus sèche et rugueuse. Les érythèmes solaires apparaissent, la peau est de plus en plus sensible et réactive aux rayonnements. Elle prend alors l’aspect d’un cuir vieilli. Les UVB sont responsables des coups de soleil, peuvent déclencher des cancers de la peau et agressent le système immunitaire.

À savoir :

Les protections solaires évoluent très vite, car les découvertes scientifiques nous permettent de mieux nous protéger. Aujourd’hui, les nouveaux produits solaires doivent impérativement revendiquer des protections associées UVA/UVB.

Le soleil et le vieillissement de la peau

Il ne faut absolument pas négliger que le soleil tient une grande part dans le vieillissement cutané. En effet, à chaque exposition, les kératinocytes de l’épiderme et les fibroblastes du derme induisent la synthèse de Matrix Metalloprotéinases (MMP), des enzymes de la peau en charge de l’équilibre des fibres de soutien impliquées dans le processus de vieillissement cutané, car elles détruisent la matrice extracellulaire.

Les MMP sont générées par les UVA et les UVB qui détruisent donc le réseau de collagène et d’élastine, indispensable dans le maintient d’une peau saine et jeune.

De plus, les UVA et les UVB augmentent dramatiquement la production de radicaux libres, entraînant des modifications permanentes de la structure et du rôle des génomes : ils altèrent le fonctionnement intrinsèque de l’organisme, comme celui de l’ADN présent dans le noyau de nos cellules.

Cela peut conduire à l’apparition de lésions cutanées, voire même de cancers. Comment ? Les cellules sont pourvues d’un système de réparation de l’ADN qui intervient au fur et à mesure que se produisent les dégâts causés par les rayons UV.

Lorsque les lésions provoquées par le rayonnement solaire sont trop nombreuses, le « capital soleil » est épuisé et le système de réparation se trouve dans l’incapacité de régénérer toutes les cellules endommagées.

La dégradation du collagène et l’accumulation d’une élastine anormale sont donc des éléments clés du vieillissement actinique et un excès de soleil accélère la combinaison de tous ces facteurs.

C’est pourquoi il faut se protéger efficacement des rayons du soleil et de leurs effets néfastes.

Les bienfaits du soleil

Depuis 2006, la protection contre les UVA est née et s’est développée dans les cosmétiques. Cette protection permet d’éviter les grands dommages causés à la beauté. Nous pouvons donc profiter plus librement du soleil, car ses effets bénéfiques sur l’organisme sont importants :

  • Il rythme nos cycles biologiques et intervient dans notre équilibre psychique, avec une action sur le sommeil et l’humeur. En effet, le bronzage contribue à la production d’endorphine et nous donne ainsi une sensation de bien-être.
  • Il renforce notre système immunitaire et agit sur la synthèse de la vitamine D3, à l’action antirachitique, qui fixe le calcium dans le corps et est bénéfique pour les os.
  • L’utilisation des UV est parfois préconisée dans le traitement de certaines pathologies cutanées comme le psoriasis ou le vitiligo.

Cependant, pour bénéficier des bienfaits du soleil sans en subir les méfaits, il faut adapter son temps d’exposition en fonction de l’environnement, de l’heure solaire, et surtout s’enduire d’une protection solaire adaptée, sans oublier le port de lunettes et d’un chapeau.

Une protection adaptée

Pour une protection optimisée, une triple action solaire est devenue nécessaire :

  • une protection contre les UVA et les UVB
  • une régénération des cellules 
  • une réparation des fibres endommagées afin de restaurer la fonctionnalité des protéines.

C’est ce qu’il faut rechercher dans les produits solaires que vous utilisez.


On prépare sa peau au soleil

Après le confinement, short, maillot de bain et tongs se profilent à l’horizon. Le compte à rebours a commencé et avant de faire ami-ami avec le soleil, on prépare sa peau. On se ponce, on s’épile, on prend des gélules, on booste sa mélanine et le bronzage n’en sera que plus éclatant.

gommage et bronzage

Le gommage élimine les cellules mortes et les impuretés, qui ternissent le bronzage, il affine aussi le grain de peau. On l’applique généralement sur un corps humidifié cependant, les zones les plus rugueuses, genoux, talons et coudes, peuvent être gommées à sec ou à l’aide d’un gant spécifique. On masse du bout des doigts en mouvements circulaires en évitant la poitrine. Pendant le séjour, un gommage par semaine ravive l’éclat du bronzage.

Mon chouchou :

Gommage Sublime Cinq Mondes

Pâte exfoliante Bio toute douce au complexe phytoactif de noni et Monoï de Tahiti, grains de sucre et de coco.

La sélection de Louison :

Epilation et soleil

À la cire, l’épilation doit se faire 48 heures avant le départ pour que la peau ne fasse pas de réactions au soleil. Les semaines précédentes, on mise sur l’hydratation quotidienne pour assouplir la peau et faciliter le retrait du poil. Entre deux, utilisez de préférence des bandes de cire froide.

Au laser, la dernière séance se fait quinze jours avant. Le problème est davantage au retour. Il faut attendre que la peau ait totalement débronzé pour ne pas risquer de la brûler.

Activer le bronzage

Les produits qui préparent la peau au soleil permettent de bronzer plus vite, plus harmonieusement et limitent les dommages.

Mon chouchou :

Bronz Impulse Institut Esthederm

Favorise l’adaptation de la peau au soleil. Il s’utilise avant, pendant et après l’exposition. Sans filtre ni écran solaire, il ne protège pas des UV, mais prépare la peau au soleil, fait barrage au photovieillissement, aux coups de soleil et aux dommages cellulaires.

Les gélules qu’il vous faut

Les compléments alimentaires font monter plus vite la mélanine, donc le bronzage, ce qui incite à réduire le temps d’exposition au soleil. À recommander aux peaux claires et sensibles, qui risquent facilement le coup de soleil. Elles contiennent également des agents hydratants et anti-âge. On débute la cure trois semaines avant l’exposition au soleil.

Attention

  • Les compléments alimentaires ne protègent pas du coup de soleil et il faut impérativement appliquer une protection solaire lors des expositions.
  • Les compléments solaires ne doivent jamais être administrés aux fumeurs, car le bêta-carotène synthétique augmente le risque de cancer des poumons en transformant les dérivés toxiques de la cigarette en composés encore plus nocifs. En revanche, une alimentation riche en bêta-carotène diminue ce risque.

Mon chouchou :

Doriance Solaire Naturactive des Laboratoires Pierre Fabre

Prépare la peau au soleil, améliore la tolérance au soleil, renforce et prolonge le bronzage naturel grâce à une formule composée dans le respect des apports journaliers recommandés en matière de nutrition.

Il est permis de tricher

Chez soi : l’autobronzant est un produit magique, qui donne bonne mine immédiatement. On peut l’appliquer directement sur la peau ou le mélanger à sa crème quotidienne. Sur le visage, attention à ne pas colorer les sourcils et la racine des cheveux.

Mes chouchoux :

Visage et décolleté, hâle progressif, Lisse Minute Autobronzant Clarins

L’autobronzant magique qui lisse et illumine aussitôt le visage et le décolleté avant de révéler une bonne mine superbe de naturel. L’autobronzage modulable, facile et toujours réussi.
Soyeuse et légère, la mousse se fond à la peau pour une application express et ultra-simple. Aussitôt, rides et pores apparents s’estompent, le teint s’illumine puis révèle une bonne mine délicate. Au fil des applications, le hâle s’affirme, discret et d’une étonnante justesse de ton.

Auto-bronzant hydratant sublimateur Nuxe Sun

Crème autobronzante visage et corps , aux fleurs d’eau et de soleil, illumine et procure , sans soleil et dès 2H un hâle naturel et uniforme tout en hydratant la peau. Sa texture soyeuse s’étale facilement et pénètre rapidement, sans laisser de traces. La peau se pare d’un teint lumineux légèrement irisé comme en plein été.

Lait hâle progressif- Néroli bigarade Décléor

Ce lait pour le corps à l’Huile Essentielle de Magnolia hydrate et sublime la peau d’un hâle naturel et progressif. Sa texture légère est immédiatement absorbée sans laisser de film gras. Sans paraben. Sans huile minérale. Sans colorant.

En institut : s’offrir un soin autobronzant en institut est l’assurance d’un résultat parfait. Dans une cabine spécifique, l’autobronzant est vaporisé sur tout le corps et/ou le visage, cheveux protégés sous une charlotte.

Précautions :

  • ne pas s’épiler ou se raser avant la séance,
  • éviter une teinture des cils et des sourcils le jour même,
  • porter des vêtements amples et une lingerie foncée.

La solution naturelle de Louison

J’utilise le macérât de carottes sur le corps quinze jours avant de m’exposer au soleil pour préparer ma peau. C’est une huile protectrice et hydratante à appliquer pure ou en mélange avec de l’huile de noyaux d’abricots et de l’huile essentielle d’orange douce. Le macérât de carottes a, de plus,l’avantage d’avoir un léger effet autobronzant naturel et de soigner la peau en l’hydratant.

recette pour fabriquer son propre macérat de carotte

  • Coupez en fines rondelles deux grosses carottes bio préalablement épluchées.
  • Laissez-les sécher à l’air libre un jour entier.
  • Recouvrez-les d’huile de tournesol, de sésame ou même d’olive (cette dernière est toutefois moins fine)
  • Laissez reposer trois semaines en remuant de temps en temps.
  • Ajoutez deux nouvelles carottes à la macération et attendez encore trois semaines.
  • Filtrez : votre huile est prête.

Conserver la préparation à l’abri de la chaleur et de la lumière pour en profiter plusieurs mois.