Christine Alves

J’ai rencontré Christine Alves en 2018, lors de sa qualification au concours organisé par Wella Professionals, le Wella National TrendVision Awards. Christine a gagné le concours national pour représenter la France lors de la grande finale internationale réunissant tous les candidats qualifiés dans chaque pays. La finale a eu lieu à Lisbonne en 2018, sous un nouveau format très intéressant où l’échange, le partage et le challenge collectif étaient au cœur du concours. Comme toujours lors des finales internationales, j’aime supporter le candidat français. Et je l’ai fait une nouvelle fois avec Christine Alves que j’ai revue plusieurs fois par la suite. Christine est une femme souriante, gaie, inspirée, qui aime les défis et toujours avide d’apprendre de nouvelles choses.

Ton plus ancien souvenir lié à la coiffure

J’avais 5 ans et j’avais fait une poupée avec un martinet. Je lui faisais des tresses, des coiffures, des tenues en papier toilette et aluminium puis j’organisais des défilés. C’était une bonne technique pour que mes parents n’aient pas le martinet en main ! 

Ton parcours 

À 15 ans j’ai passé mon CAP. J’ai poursuivi par un Brevet Professionnel en alternance avec une spécialisation coloriste et permanentiste. Je suis rentrée ensuite dans un salon du groupe AxelleD, créé par M. Dalex. Les consignes étaient strictes. J’ai passé mon brevet de maîtrise et ai gagné dans la foulée des prix régionaux en coiffure. À 21 ans, je suis devenue manageuse du 2e salon du groupe AxelleD, puis de Shampoo qui a racheté le groupe en 2005. En 2008, j’ai créé mon propre salon à Saint-Marcellin. L’équipe compte aujourd’hui six coiffeuses. J’ai ouvert un deuxième salon en 2010 mais je l’ai fermé un an plus tard car l’artistique me plait beaucoup plus que l’administratif et je participe à tous les concours possibles.

Quel est ton meilleur souvenir lié à la coiffure ?

Le bootcamp final international qui s’est tenu en 2018 à Lisbonne lors de la finale des Wella TrendVision Awards.

Ton prochain grand projet 

J’aspire à devenir ambassadrice internationale. Pour cela, j’ai créé ma propre collection avec l’aide de Christophe Gaillet et MKProduction en Pologne. Elle va bientôt sortir… Ce fut une formidable expérience.

Ton meilleur conseil à quelqu’un qui débute 

Aller au bout de ses rêves. Pour y arriver, il faut s’entraîner, rester curieux.se et bienveillant.e. Je me suis aussi rendu compte que pour évoluer il est important de savoir parler anglais.

Pour un dîner idéal, qui aimerais-tu inviter ?

Uniquement des personnes passionnées, bienveillantes et qui aiment faire la fête comme les membres de Community Hairdresser Spirit 

À quelle époque aurais-tu aimé vivre ?

Il paraît que j’ai déjà eu deux vies antérieures : nymphe dans la Rome antique et businesswoman dans le New York des années 1920. Alors je préfère vivre l’instant présent pour créer notre futur. 

En dehors de la coiffure, que fais-tu ?

Je fais des voyages pour profiter des paysages, de la nature, des différentes civilisations et cultures. 

Les dates importantes de ta vie

2004 et 2006, les dates de naissance de mes filles.

Ce que tu détestes le plus – L’injustice, les assistés, les ananas !

Ce qui t’inspire le plus – La nature et le monde de la rue. 

L’objet dont tu ne te sépares jamais – Mon alliance et mon portable.

Ton insulte préférée – Je n’aime pas entendre des insultes.

Le mot tu ne prononces jamais Problème

Ton lieu idéal – Pour me reposer, j’aime les grands paysages ensoleillés et calmes où il y a du relief à l’horizon. Pour créer, j’aime les centres villes qui grouillent de monde 24h/24 comme à New York.


Christine Alves – 9 Avenue de Romans, 38160 Saint-Marcellin


Publié par

Avatar

Brigitte Dubus

Entrepreneuse, experte en communication, marketing et développement de business avec 20 ans d'expérience dans la direction de projets B2B et B2C innovants dans différents secteurs offline, online et événementiel, j'ai créé en 2010 le magazine Perfect Beauty dédié à la beauté médicale autour d'un comité d'experts dans le domaine (chirurgiens, médecins, dermato, nutritionnistes, coach sportifs, kiné, esthéticiennes, pharmaciens, scientifiques...). J'ai ensuite dirigé le magazine Biblond, magazine B2B dédié au marché de la coiffure, pour en faire l'un des leaders de son marché. En 2018 j'ai suivi des formations pour passer mon CAP coiffure afin de me rapprocher de mes lecteurs-coiffeurs et mieux comprendre le métier de coiffeur, ses difficultés mais aussi les joies qu’il peut procurer. Aujourd’hui, forte d’une expérience à 360° du marché de la coiffure et de la beauté en général, toujours soucieuse de valoriser le métier de coiffeur et d’aider les acteurs de ce marché, je mets mes connaissances des médias, de la communication et du marketing au service de chacun.

Laisser un commentaire