jeûne intermittent

Le jeûne intermittent : comment le mettre en place ?

Tendance alimentaire du moment, le jeûne intermittent est plus qu’un régime. C’est une nouvelle façon de vivre, un nouveau rythme à adopter. Bien plus facile que le jeûne continue d’une journée ou d’une semaine, le jeûne intermittent est réalisable que l’on soit sportif.ve ou pas, que l’on soit actif.ve ou pas.

Le jeûne intermittent, qu’est-ce que c’est ?

Le jeûne intermittent consiste à alterner des périodes de jeûnes plus ou moins longues et des périodes de prise alimentaire. S’il ne s’agit pas d’un jeûne strict à proprement parler, car bien plus modulable, ses avantages sur la santé n’en restent pas moins nombreux.

Les bienfaits du jeûne

En tout premier lieu, le jeûne permet à l’organisme de se nettoyer et donc de favoriser la régénération cellulaire. Il stimule également de déstockage des graisses et diminue la production d’insuline et donc de sucre dans l’organisme. En pratiquant le jeûne, on acquiert un meilleur contrôle des sensations alimentaires. Mais ce n’est pas tout. Il permet aussi d’améliorer ses performances physiques et intellectuelles et de réduire le temps de récupération. On prévient ainsi l’oxydation cellulaire et le vieillissement prématuré des cellules. Enfin, le jeûne prévient du surpoids et des pathologies associées comme les maladies cardiovasculaires.

Jeûner pour maigrir ?

Si le jeûne intermittent à de nombreux atouts santé et participe bien évidemment à la perte de poids, il faut cependant rester prudent quant à sa pratique. Un jeûne mal pratiqué peut ainsi avoir des effets délétères sur l’organisme : fatigue, risque de troubles alimentaires… Il est donc recommandé de s’adresser à un professionnel de santé avant de commencer. Il ne faut enfin pas oublier que le jeûne intermittent s’inscrit dans un changement de mode de vie et que la perte de poids ne doit pas être le seul objectif.

Les écueils à éviter lorsque l’on veut faire un jeûne intermittent

  • Se suralimenter : Il est tentant de manger en grande quantité pendant les périodes de prise alimentaire pour compenser. Or cela est tout simplement contre indiqué pour garder un certain équilibre alimentaire. Il faudra ainsi que ces périodes compensent les périodes de jeûne à la même hauteur. On privilégiera donc les repas riches en protéines maigres, végétaux, acides gras essentiels et céréales complètes.
  • Ne pas boire suffisamment : Si le jeûne permet de détoxifier l’organisme, l’hydratation permettra elle de favoriser l’élimination des déchets métaboliques et des toxines. Boire suffisamment d’eau aidera donc votre organisme à fonctionner de manière optimale. D’autant que la sensation de soif diminue en période de jeûne. Il est alors recommandé de boire au minimum 2 litres d’eau par jour, répartis sur toute une journée.
  • Jeûner uniquement pour maigrir : Si vous jeûnez avec pour seul objectif la perte de poids, vous risquez d’arrêter très rapidement et donc de passer à côté de ses autres bienfaits ainsi physiologiques que psychologiques.
  • Se fixer de mauvais objectifs : Jeûner n’est pas une mince affaire. Il faut y aller pas à pas et rester à l’écoute de son corps. Si vous jeûnez pour la première fois, il est recommandé d’avancer par palier. Ainsi, commencez par avancer l’heure du dîner et par reculer l’heure du petit-déjeuner. Petit à petit, vous augmenterez la période de jeûne sans bousculer votre organisme.

Les différents jeûnes intermittents

La méthode 16/8

Pour ce jeûne intermittent, il est question d’alternance des périodes : 14 à 16 heures de jeûne pour 8 à 10 heures de repas (deux à trois repas). Ainsi, si vous goûtez à 16h et ne remangez plus jusqu’au petit-déjeuner le lendemain (entre 6 et 8h du matin), cela équivaudra à une période de jeûne de 14 à 16 heures au total. Si votre dîner se termine à 20h, vous ne mangerez que le lendemain à midi.

  • MON CONSEIL : Commencez votre première prise alimentaire par un fruit et non par une viennoiserie ! C’est mon jeûne préféré car il s’adapte parfaitement à ma vie active : j’ai un petit-déjeuner de prévu pour le boulot ? Je ne dîne pas… Et si je dîne tard, je ne mange pas le matin. Au début on y pense mais on prend rapidement le rythme. Il faut donner le temps à l’organisme de s’habituer. Cela peut durer une semaine, voire un peu plus. Buvez des boissons chaudes sans calories ni sucre le matin. Et si cela occupe trop votre esprit, plongez dans le travail, un film, un livre, un jeu…. occupez-vous l’esprit ! Et puis on peut commencer par une à deux journées consécutives de jeûne intermittent au début. Puis une troisième, puis toute la semaine. Et si un jour ou deux on ne le fait pas, NE PAS CULPABILISER !

Le régime 5:2

Également appelé « Fast Diet » ou « Régime Fast », ce régime consiste à s’alimenter normalement pendant 5 jours et à abaisser son apport à 500 calories/jour pendant les deux jours restants. À vous de choisir vos deux journées de jeûne.

Le « Eat stop Eat »

Traduit littéralement par « Manger, arrêter, manger », ce type de jeûne se réalise en effectuant une à deux journées complètes de jeûne de 24h chaque semaine (du mercredi midi au jeudi midi par exemple). Durant ces périodes, les boissons sans calories sont autorisées mais pas les aliments solides.

Le « Warrior Diet »

Le « régime du guerrier », tout un programme ! Ce jeûne n’est pas sans rappeler le régime paléo où l’on consomme des aliments non transformés et entiers. Avec le « Warrior Diet », vous jeûnez la journée (les petits légumes crus et les petits fruits sont autorisés) et la nuit, vous mangez un repas consistant.

Les sauts de repas improvisés

Si les autres types de jeûnes ont une méthode bien définie, celui-ci est beaucoup plus souple. Autrement dit, vous pouvez sauter des repas comme bon vous semble : faire l’impasse sur le petit-déjeuner par manque de temps, sauter le dîner car vous ne voulez pas vous faire à manger ou tout simplement ne pas avoir faim.

Le jeûne un jour sur deux

Également appelé « Alternate day fasting », il est similaire au « Eat stop Eat » sauf que sa fréquence est plus soutenue. Il est donc déconseillé aux débutants. Ainsi, si le jeûne débute le mardi à 11h, il s’arrête le mercredi à 11h pour reprendre le jeudi à 11h. Si son efficacité sur la santé et la perte poids est reconnue par plusieurs études scientifiques, il convient plutôt aux personnes ayant déjà l’habitude de pratiquer le jeûne. Mais une fois le corps habitué, il est recommandé d’essayer ce jeûne.


Publié par

Avatar

Brigitte Dubus

Entrepreneuse, experte en communication, marketing et développement de business avec 20 ans d'expérience dans la direction de projets B2B et B2C innovants dans différents secteurs offline, online et événementiel, j'ai créé en 2010 le magazine Perfect Beauty dédié à la beauté médicale autour d'un comité d'experts dans le domaine (chirurgiens, médecins, dermato, nutritionnistes, coach sportifs, kiné, esthéticiennes, pharmaciens, scientifiques...). J'ai ensuite dirigé le magazine Biblond, magazine B2B dédié au marché de la coiffure, pour en faire l'un des leaders de son marché. En 2018 j'ai suivi des formations pour passer mon CAP coiffure afin de me rapprocher de mes lecteurs-coiffeurs et mieux comprendre le métier de coiffeur, ses difficultés mais aussi les joies qu’il peut procurer. Aujourd’hui, forte d’une expérience à 360° du marché de la coiffure et de la beauté en général, toujours soucieuse de valoriser le métier de coiffeur et d’aider les acteurs de ce marché, je mets mes connaissances des médias, de la communication et du marketing au service de chacun.

Laisser un commentaire