Réouverture des salons de coiffure et instituts en Polynésie

Réouverture des salons de coiffure et instituts en Polynésie

La réouverture des salons de coiffure et instituts de beauté en Polynésie a bien eu lieu hier, lundi 20 septembre. Depuis le 23 août dernier, les établissements jugés non-essentiels étaient fermés en raison d’un nouveau confinement. Une situation qui a provoqué énormément d’incompréhension.

Salons de coiffure et instituts en Polynésie peuvent rouvrir

Alors qu’en France métropolitaine les préoccupations tournent autour du Pass sanitaire, en Polynésie française, et notamment à Tahiti, le nombre de cas Covid et d’hospitalisations a contraint les autorités à appliquer de nouvelles mesures de confinement. Parmi elles, la fermeture des salons de coiffure et instituts de beauté, classés parmi les « commerces non essentiels » depuis le 23 août. Une décision qui a provoqué l’incompréhension, mais aussi la colère des professionnels de la beauté et de leurs représentants. Malgré le respect des protocoles sanitaires et des gestes barrières en salon, ce qui n’est pas toujours possible dans d’autres commerces. Autre point de crispation : durant cette période, les prestations à domicile restaient autorisées. Un paradoxe qui a creusé un fossé au sein-même de la corporation.

La réouverture des salons de coiffure et des instituts en Polynésie est un soulagement. Les autorités ont levé le confinement lundi 20 septembre. Mais il reste en vigueur le week-end du samedi 14h au lundi 4h pour les îles du Vent et îles Sous-le-Vent. Salons et instituts peuvent rouvrir leurs portes, mais les client·es ne peuvent venir accompagné·es. Et vous devez respecter une jauge de 4 mètres carré par client·e.

réouverture salon polynésie
Poehere Boutin-Tetumu et sa modèle – médaille d’or du concours « Meilleurs apprentis de France, catégorie coiffure ».

Vos aides pour le confinement

L’heure est aux demandes d’aides pour tous les commerçants qui ont dû baisser le rideau au mois d’août. Pour bénéficier du Fonds de Solidarité, les critères à remplir sont les suivants :

  • Mon entreprise est située en Polynésie française, territoire qui, pendant au moins 8 jours, a été confiné
  • Elle a fait l’objet d’une interdiction d’accueil du public au cours du mois d’août 2021
  • Elle a également subi une perte de chiffre d’affaires d’au moins 20 % sur la période comprise entre le 1er août 2021 et le 31 août 2021 par rapport à la période de référence.

Si vous êtes concerné·e par une fermeture de votre établissement, vous avez jusqu’au 31 octobre pour remplir ce formulaire. Pour les aides liées aux pertes du mois de septembre, le formulaire sera prochainement disponible en ligne. L’État a également mis en place un nouveau dispositif de prêts. Vous pouvez en faire la demande auprès du haut-commissariat jusqu’au 15 décembre 2021.

Les salarié·es des salons et instituts peuvent bénéficier :

Nous vous souhaitons beaucoup de courage pour cette période difficile.


Publié par

Clémence Brescon

Rédactrice beauté et santé pour la presse magazine depuis plus de dix ans, je pourrais passer des heures à vous parler bien-être, cosmétiques, diététique, des dernières tendances aux méthodes les plus traditionnelles. Les nombreux experts passionnés que j’ai eu la chance de rencontrer au fil des années m’ont convaincue que la beauté n’avait rien de futile. Esthéticiennes, facialistes, coiffeurs, spécialistes de la formulation cosmétique ou de nouvelles technologies, dermatologues, médecins esthétiques ou coachs sportifs, nous sommes tous d’accord pour dire que la beauté est essentielle pour parvenir au bien-être et à la confiance en soi. Esthétique et bien-être, beauté et santé, forme physique et état psychologique… tout est intimement lié. Je vous propose de partir, ensemble, explorer ce monde fascinant.

Laisser un commentaire